Scroll to top
PL.dev, studio digital de conseil en stratégie produit

Les mots de la transformation digitale #2


Pascal Liu - 27 mars 2019 - 1 comment

 

Vous êtes CEO, ou tout simplement curieux d’en savoir plus sur le monde énigmatique du développement ? Pour cela, il vous faut comprendre le jargon technique employé.

Ce glossaire est là pour vous aider à y voir plus clair.

Prêts pour la suite de notre tour du vocabulaire start up ?  Accrochez-vous, on continue !

Les concepts et outils du game :

MVP

Non, non, non, ce terme ne renvoie pas aux Most Valuable Player de la NBA, mais au Minimum viable product. 
Cette approche du développement de produit vise une conception minimaliste, facile et rapide à mettre en place, sans trop de perte de temps et d’argent. 
L’objectif du MVP est de tester une hypothèse avec le moins de ressources possible : une fonctionnalité, une proposition de valeur, une interface … Votre MVP pourrait devenir votre Most Valuable Player…

Itération

Itérer = répéter. Pour avoir un exemple d’itération, lisez cette définition encore, encore, encore… Les itérations renvoient au processus d’amélioration du développement par cycles : une idée est testée de façon progressive et répétitive.  Chaque itération a pour objectif de rapprocher le produit des besoins clients, entre le produit et son marché (ses clients).

Lean

“Maigre”, “sans gras”, “dégraissé”… Détendez-vous, pas question de repas allégés – qui aime réellement ça d’ailleurs ? – mais de « démarrage maigre » du lancement d’une startup basé sur les itérations. Autrement dit, c’est une méthodologie précise qui consiste à développer un produit petit à petit en le mettant l’épreuve du marché, et, en s’inspirant d’une approche scientifique – “test & learn” – , l’ajuster et recommencer.

Agile

Pas d’escalade après le basket, même si on vous proposerait bien un petit sprint ! (vous comprendrez bientôt la blague, promis !) ! Il est question ici d’une approche de gestion de projet.

La priorité numéro 1 étant le bon market fit, autrement dit l’adéquation produit/marché, les développeurs doivent réduire les cycles de développements et livrer des versions opé aux clients dans le délai le plus court possible, tout en accueillant de manière réactive les demandes d’évolution de celles-ci.

D’où un principe de retour d’informations fréquentes. Communication et collaboration sont donc de mise dans cette approche. Le Manifeste Agile en contient toute l’essence.

Scrum

C’est une des méthodes agiles des plus utilisées. Elle est caractérisée par des itérations et un formalisme assez courts. C’est aussi le nom de code pour la réunion quotidienne de quinze minutes. Il y a encore d’autres méthodes agiles telles que RAD (Rapid application development, la plus ancienne), XP (Extreme Programing, plutôt destiné aux pettis et moyens projets)

Sprint

On ne vous fera pas courir, rassurez-vous. Quoique… Le sprint est un cycle de temps durant lequel un travail spécifique doit être mené à bien avant de faire l’objet d’une révision, les itérations évoquées ici. La règle d’or est de garder des cycles de courte durée, souvent de 1 à 2 semaines selon les projets. Le sprint peut donc parfois être un marathon…

Cahier des charges

Document primordiale pour la conception d’un produit informatique. Il définit l’architecture d’un projet : besoins, cadre et charge de travail nécessaire à la bonne conduite de celui-ci. Il est de moins en moins utilisé – au profit des user stories – mais reste néanmoins très important pour briefer les équipes, en particulier en début de projet, où les premiers prototypes sont très “clairs”

User story

Récit utilisateur. Outil de l’approche Agile utilisé pour retranscrire clairement et simplement le besoin de l’utilisateur : « En tant que…, je veux… dans le but de… » Une user story aide à créer une description simplifiée d’une exigence. Ce qui serait bien bien pratique dans la vie de tous les jours.

Roadmap

Feuille de route établissant la manière dont un produit ou une solution évoluera au fil du temps. Elle sert à catégoriser les exigences, à les hiérarchiser et à déterminer un calendrier. C’est donc un outil utile pour gérer les attentes des équipes, ainsi que pour communiquer les plans et coordonner les ressources avec d’autres équipes.

CMS

“Content management system” ou système de gestion de contenu est un ensemble de logiciels permettant à l’utilisateur, via une interface, de créer et modifier du contenu. Le client est ainsi autonome puisqu’il peut mettre à jour son site lui-même. Le terme contenu renvoie à tous types de données : audios, vidéos, articles et billets… WordPress, Joomla, Drupal, Prestashop et Magento (orientés e-commerce) sont les CMS les plus connus.

MEP

Mise en production. Après les différents tests, installation effective du nouveau programme dans l’environnement de travail. La production étant un des “environnements”. On parle d’environnement de travaux, qui permettent aux équipes de travailler dans des conditions de tests et en équipe sans impacter ce qui est effectivement utilisé par les utilisateurs finaux.

Application Native, Application Web, Application Hybride et Progressive Web Application : Voilà qui vous permettra de briller en société ! (en société geek du moins !)

Une application native est une application qui est développée spécifiquement pour un système d’exploitation. C’est normalement le type d’application à laquelle vous pensez en premier lieu lorsque vous pensez aux applications : la plupart de celles de votre téléphone portable sont des applications natives, de Pokémon Go à Twitter en passant par Waze.

Application Native

C’est une application mobile ou tablette développé avec un langage spécifique à la plateforme ciblé : Objectif-C ou Swift pour iOS d’Apple, Java ou C/C++ pour Android, C# pour les applicationw Windows Phone (et d’autre, mais c’est un peu long à expliquer)

Application Web (Web App)

Une application qui, quant à elle, est simplement un site Web qui ressemble à une application en raison de son interactivité et de sa fonctionnalité. Elle fonctionne comme un site web, dans des navigateurs et ne peut être téléchargée. Un exemple : Google Drive.

Application Hybride

Ce type d’app permet d’utiliser des langages plutôt orientés web pour générer des application compatible sur plusieurs plateformes (iOS, Android, Windows Phone…). L’avantage est de pouvoir “mutualiser” des développements, au détriment de performances moins optimisées qu’une application Native. Quelques noms ? Xamarin, PhoneGap, Ionic, React Native et d’autre !

PWA (application web progressive)

Une PWA (application web progressive) est essentiellement une application web utilisant des fonctionnalités modernes des navigateurs. Le grand avantage des PWA est leur portabilité sur les différents systèmes, leur facilité d’installation (pas besoin d’être accepté sur une plateforme telle que Google Play, App Store …). Leur inconvénient est que certains navigateurs ne supportent pas encore tous certaines fonctionnalités, l’exemple le plus flagrant sont les “push” sur les navigateur Safari sur iOS !

Devops

DevOps est une approche de travail qui prolonge la logique des méthodes agiles. Elle automatise les processus entre le développement de logiciels et les équipes informatiques, afin de pouvoir créer, tester et lancer des logiciels plus rapidement et de manière plus fiable.

Aller plus loin

Contactez nous pour échanger sur vos projets

Related posts