Scroll to top
PL.dev, studio digital de conseil en stratégie produit

MVP ou MAP : 8 conseils pour créer votre produit digital


Pascal Liu - 18 avril 2019 - 0 comments

Comment trouver et créer son MVP ? Cette question, de nombreux entrepreneurs se la posent.

Avant de savoir comment le créer par étapes, il convient de savoir déjà ce que c’est ! Encore une fois : Thank you Cap’tain Obvious !

Vous avez pu, avec notre lexique digital et avec notre article, connaître les définitions du MVP (minimum viable product) et de son cousin le MAP (most adorable product).

Pour autant, même en sachant ce que c’est, pas évident d’élaborer et tester son MVP.

Comme on est super sympas, après les explications, PL.dev vous présente 8 conseils pour amorcer la création de votre MVP.

1 - Communiquer votre vision

Exprimer son idée sur document, c’est essentiel pour communiquer. Ne pas hésiter à drafter sur papier des écrans, ou reprendre des morceaux de sites similaires etc… le tout étant de réussir à communiquer ses idées, sa vision.

Bien souvent, l’exercice de créer ce document permet de faire évoluer son projet. Ne vous arrêtez pas au produit en tant que tel. On vous prépare un article sur le cahier de vision produit. D’ici-là, n’hésitez pas à aller regarder du côté des célèbres théoriciens de la vision Roman Pichler et Geoffrey Moore.

2 - Regardez les offres concurrentes et/ou similaires

On vous le disait dans notre dernier article. Mieux vaux parfois penser MAP, produit minimum adorable, que traditionnel MVP.

Le MAP consiste à tenir l’équilibre entre fonctionnalité du MVP. Autrement dit, il a pour but de répondre à un besoin en offrant une expérience : le côté adorable.

Cette notion est relative aux offres sur le marché. Il est donc primordial de comprendre le niveau d’expérience proposé par les autres acteurs pour savoir à quel point le “adorable” doit être travaillé sur vos premières versions.

Attention également à bien garder un oeil sur les autres : ils peuvent faire évoluer leur expérience ! Ne pas négliger le benchmark est crucial.

3 - Entourez-vous des bonnes compétences et personnalités

Pour la partie technique (ou toutes les parties que vous ne maitrisez pas vous même), trouver des développeurs, techniciens, experts, avec qui vous arrivez à bien communiquer. À moins d’avoir une expertise en gestion de projet, il faut trouver un interlocuteur avec qui échanger et discuter.

Freelance, agence, associé… C’est une question de feeling, l’important est de trouver la personne qui comprend votre vision.

Soyez également à l’écoute : si vous ne savez pas coder, écoutez votre développeur sur ce qui est faisable ou non : il n’y a rien de magique dans le développement, ce n’est pas parce que vous demandez une fonctionnalité pour demain avec insistance que votre développeur pourra vous sortir ça dans la nuit ! Echangez et réfléchissez ensemble à des solutions.

4 - Gardez le cap avec des feuilles de route

La démarche de développement produit est difficile car elle nécessite de prévoir des choses alors que nous n’avons pas la visibilité sur tout. C’est la ou le principe d’agilité prend tout son sens.

Une feuille de route doit permettre de donner une visibilité “macro” sur les évolutions à venir, mais ne doit pas être prise comme “guide ultime”. Les priorités peuvent (et doivent) constamment bouger en fonction du résultat de chaque itération, mais il faut néanmoins être capable de préparer les itérations pour ne pas perdre de temps.

5 - Avancez vite, trompez vous vite

On a souvent envie d’en faire le maximum avant de mettre son produit sur le marché. On a peur de “rater” son lancement etc … Comme le dit Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn « Si vous n’avez pas honte de votre produit, c’est que vous l’avez sorti trop tard »

Au premier abord, cette citation peut paraître contradictoire avec le principe du MAP !

Ce qu’il faut garder en tête, c’est d’avoir un produit dont l’expérience sera acceptable et suffisamment adaptée par rapports aux solutions du marché, pour que votre proposition de valeur soit pertinente.

Dans la démarche d’innovation, on valorise aussi bien le nombre d’itération effectué que les résultats financiers.

6 - Votre temps est compté, priorisez sans pitié

“The only way to win is to learn faster than anyone else. – Eric Ries”

N’oubliez pas que votre temps est compté : vous avez un nombre d’itération limité (par le temps, ressources, argent, motivation, concurrence…) il faut prioriser au maximum ses développements et optimiser vos efforts pour qu’ils vous permettent d’avancer dans votre démarche d’adaptation au marché.

7 - Testez vos idées via des maquettes et prototypes

Ne négligez pas les maquettes et l’UX. Partir sur un «prototype interactif» peut grandement accélérer le processus de réflexion, comme nous l’avons fait avec Cyconia. C’est un investissement que j’encourage grandement car il est clairement rentable. Le fait de visualiser son idée permet de prendre de la distance, et d’être plus facilement critique. En somme, de la challenger.

Il peut également être suffisant pour valider certaines hypothèses sans avoir à développer, et s’adapter plus vite.

8 - Testez vos idées grâce à des solutions existantes

Si votre idée est proche d’un business existant (ex. un site market place, mais spécialisé sur des produits spécifiques), le web regorge de solutions en ligne facile à mettre en place. Je ne parle pas d’installer et configurer des CMS comme Drupal, WordPress, Magento … mais d’outils en ligne plus simple 100% hébergés !

Si vous êtes à l’aise avec les outils en ligne et un peu bricoleur :

9 - Contactez nous, piloter le développement de produits innovants est le coeur de métier de PL.dev !

En témoignent les expériences MVP que nous avons avec nos clients. Si vous souhaitez en savoir plus, retrouvez nos réalisations sur la base de courts récits et notamment ce que nous avons pu réaliser avec Lulu Dans Ma Rue ! 

Related posts